Cobraworld
Cobraworld
Site non-officiel dédié à "Cobra the Space Pirate"
Site non-officiel dédié à
"Cobra the Space Pirate"


L'Univers Zéro




1. Les Anciens de Mars

Par delà les légendes, on raconte que la plus antique civilisation que l'univers ai connu serait celle des Anciens de Mars. Qui étaient-ils ? Venaient-ils vraiment de la planète rouge du système solaire, ou bien d'un autre coin perdu de l'univers ? On ne sait pas grand chose de ce peuple disparu, si ce n'est qu'il a possédé une technologie incroyablement avancée, même pour l'époque actuelle qu'est le 24ème siècle de notre héros. Les légendes racontent qu'ils pouvaient créer un univers entier à partir d'un "oeuf", mais aussi qu'une arme terrible de leur conception s'est retournée contre eux, provoquant l'extinction brutale de cette civilisation.

Un peuple très avancé donc, mais aussi très discret et probablement peu étendu dans l'univers, pour avoir été décimé aussi rapidement... Les légendes ont cependant parfois un fond de vérité, et l'existence de cette antique civilisation semble avérée par les rares découvertes d'artéfacts provenant de ces Anciens de Mars. La fameuse Arme Suprême cachée par le capitaine Nelson serait d'ailleurs l'un de ces artéfacts.

Buichi Terasawa adore puiser dans de multiples sources et légendes pour créer ses univers et ses personnages. Concernant ces Anciens de Mars, l'allusion à l'Atlantide et à son peuple très avancé mais décimé en quelques instants est assez évidente et ne relève sans doute pas du hasard.



2. Naissance de l'Univers Zéro

Légende ou pas, c'est en tous cas en mettant enfin les pieds sur Mars que l'humanité fit un grand bon scientifique en avant. On ne sait pas ce que ces premiers hommes ont trouvé, mais c'est à partir de là que l'on peut parler de point de départ pour cet Univers Zéro. Parmi les divers progrès technologiques, le voyage hyperluminique est sans doute le plus important : les hommes s'étendent de plus en plus rapidement dans le système solaire, puis dans le reste de l'univers. Ils découvrent de nouvelles planètes, mais aussi de nouvelles races extraterrestres avec lesquelles ils vont commercer. C'est en quelque sorte la découverte du Nouveau Monde, mais à l'échelle de l'Univers ! A l'image de leurs lointains ancêtres explorateurs, ces nouveaux colons de l'espace emportent de nombreuses choses dans leurs bagages, et parviendront à imposer diverses coutumes à ces nouvelles planètes, comme l'utilisation du dollar par exemple.

L'univers est vaste, très vaste, et comme toute découverte d'un nouveau monde, à l'image d'une ancienne ruée vers l'ouest, les explorateurs et nouveaux colons se retrouvent rapidement à côtoyer divers contrebandiers et autres criminels, profitant de l'inexistence de lois ou de système bien en place pour tenter de s'enrichir ou de contrôler certaines régions. Mais ce qui était limité à quelques personnes seulement, s'étendra rapidement en de plus vastes organisations, menaçant directement des planètes entières. Aussi certains peuples vont s'unir est créer la Fédération des Galaxies Unies. Une sorte d'organisation politique (une ONU de l'espace) qui n'a en fait pas tellement de pouvoir. La seule branche vraiment représentative en est la Police Intergalactique qui essaye par tous les moyens d'instaurer un semblant d'ordre dans cet univers en plein expansion. Mais les moyens semblent bien faibles face à la criminalité qui s'est aussi organisée entre temps, formant la puissante et terrible Guilde des Pirates ! Et bien que la Police Intergalactique fasse tout son possible pour mettre fin à leurs agissements, de plus en plus de systèmes tombent sous leur domination. Nous voici donc au XXIVème siècle, et c'est dans cet univers plus ou moins corrompu que notre héros va se réveiller...



3. Le XXIVème siècle vu par Buichi Terasawa

En se basant sur un univers en pleine expansion, avec cet aspect "ruée vers un nouveau monde", Terasawa s'offre tout naturellement une multitude de possibilités au niveau décors et ambiances. Du space-opéra spaghetti aux films de pirates en passant par la case agent-secret, ou celle des Milles et une Nuit, l'œuvre de Terasawa est d'une richesse et d'une diversité incroyable !


Colt et Whisky ?
Un whisky ? Non, un verre de lait plutôt, pour notre héros. Et pourtant, on est bien dans un saloon typique du Far-West. Le côté western est sans doute celui qui est le plus représenté dans l'univers de Terasawa. On retrouve de nombreux saloons en effet, avec leurs populations de desperados composées de toute une faune extraterrestre, un clin d'œil au passage à La Guerre des Etoiles. Lieux aussi vivants que mal-famés, avec ses parties de poker où les tricheurs tentent de remporter la mise, où les règlements de comptes y sont nombreux et où l'on aime pas trop les étrangers en général. Bien d'autres détails nous ramènent aussi directement à cet univers, concernant plus généralement des petites villes entourées de déserts infinis : les affiches "Wanted" à l'effigie de Cobra, proposant une somme rondelette à celui qui réussira à l'attraper mort ou vif, les chasseurs de primes qui y sont associés, et même notre héros en personne qui porte le pistolet à la cuisse, et le chapeau vissé sur la tête en quelques occasions. Pourquoi le western en principale référence ? Parce que c'est ce qui illustre le mieux un univers en pleine découverte : ces villes avancées en marge de déserts témoignent de l'arrivée des hommes et d'une future colonisation. On reproduit sur d'autres planètes ce qui s'est passé sur Terre à l'époque de la ruée vers l'ouest. D'autres animés suivront aussi cette idée finalement toute simple : Albator, Capitaine Flam, ou plus récemment Trigun...


Délicieusement rétro...
De nombreux décors de villes assez importantes (en population) sont inspirés des "pulps" (et leurs couvertures), ces magazines des années 40-50 du genre "Weird Stories" : des mégapoles géantes aux architectures résolument modernes, des immeubles aux formes les plus variées et aux équilibres parfois étranges, des autoroutes de verre avec voitures volantes bien entendu, des enseignes tordues dans tous les sens, etc. Même Ben, le robot dans lequel est caché Armanoïde au début de la série, avec ses petits bras, évoque cette époque. Les ascenseurs en forme de tube, les lits-bulle et autres luminaires psychédéliques évoquent un peu plus les années 60. Le tout est très coloré, très lumineux, très vivant... et très kitch aussi. Heureusement, ce n'est qu'une simple facette de cet Univers Zéro...


Piraterie
Plus qu'un simple voleur, Cobra est présenté comme étant un "corsaire de l'espace", qui combat sans relâche cette fameuse "Guilde des Pirates". Certes, on n'assiste pas à des abordages comme au temps de nos lointains ancêtres, mais on retrouve tout de même l'ambiance de cette inspiration, avec des vaisseaux naviguant à travers les océans étoilées de l'espace infini. Les guerriers Sodès font la loi sur leur mer de sable, Ironhead règne sur un monde sous-marin de femmes pirates coulant les navires plein de richesses, et Cobra ne porte-t-il pas une paire de bottes à rabat, assez typique du genre ?


et tant d'autres...
De nombreux autres ingrédients sont intégrés de-ci de-là, le temps d'un épisode, ou pour un moment particulier. Cela va de l'ambiance bruyante d'un casino, à celle plus magique d'un château des Milles et une Nuits, de l'étrangeté d'un monde fantastique et féerique à la ferveur et la tension d'une partie de rug-ball...



4. Un univers cohérent et jamais dépassé

Un tel mélange aurait pu très mal tourner, avec de mauvais dosages, mais Terasawa a su très bien utiliser juste ce qu'il fallait en n'en faisant pas de trop. Se reposant principalement sur le principe d'un univers vaste et inconnu, et sur plusieurs planètes très différentes, on se retrouve en toute logique avec diverses ambiances bien particulières, chacune empruntant des éléments bien spécifiques à d'ancienne périodes historiques de notre bonne vieille Terre. Le western est l'aspect le plus utilisé, mais bien d'autres ambiances viendront s'y greffer, autorisant des mélanges aussi riches qu'originaux. Cet univers, qui n'est pas sans rappeler celui de Star Wars bien entendu, s'avère donc infini : une nouvelle planète ou un nouveau lieu est l'occasion d'une nouvelle ambiance. Ce mélange passé-futur apporte aussi un avantage non négligeable : ne ressemblant pas directement à quelque chose de connu, n'étant pas ancré dans un style précis ou une époque bien particulière, cet univers ne s'en trouve donc jamais dépassé.







Ecrit par Joe Gillian - 06 août 2004

Sources :
- Documents personnels
- Dossier magazine Manga'Distribution

Cobra - Copyrights © BUICHI TERASAWA / A-girl Rights
Tous droits réservés.
Cobraworld © 2000-2021
Mentions légales
Site officiel : www.buichi.com
Site crée et maintenu par Stéphane Clément
Site officiel : www.buichi.com
Site crée et maintenu par Stéphane Clément