Cobraworld
Cobraworld
Site non-officiel dédié à "Cobra the Space Pirate"
Site non-officiel dédié à
"Cobra the Space Pirate"


N&B, Couleurs…. Vous êtes perdus ?

Cobra en manga, c’est du N&B, de la couleur, des reprises, le tout un peu mélangé au fil des décennies, et nombre de personnes ne s’y retrouvent pas où ne savent pas trop par quoi commencer... Heureusement, Cobraworld est là pour vous aider, donc voici la situation complète de tout ce qu’il faut savoir sur les mangas de Cobra !



Tout d’abord, il y a eu l’édition en N&B, originalement pré-publiée au Japon entre 1978 et 1984. Toutes ces histoires en N&B connaîtront plusieurs éditions japonaises. Chez nous en France, cela correspond à la toute première édition de l’éditeur Dynamic Visions (20 volumes), ou à l’édition en 4 coffrets Convini (pour 20 volumes également) chez l’éditeur Taïfu Comics. Quand je parle de N&B, ce n’est en fait pas tout à fait vrai : il y a de temps en temps quelques pages un peu colorées, notamment les premières pages de certaines histoires, mais disons que globalement, c’est du N&B. L’ensemble de cette période couvre une 30aine d’histoires, et pour information, la série télé de 1982/83 en adapte la première moitié.

Tout aurait pu en rester là, et tout aurait été plus simple pour tout le monde. Mais Buichi Terasawa est un amoureux de la colorisation sur ordinateur. Et en 1995, il décide de reprendre Cobra, tout en couleurs ! Et c’est là que les choses se compliquent un peu (mais pas tellement si on reste concentré un minimum. Si si, on peut y arriver...) : il va créer de nouvelles histoires complètement inédites, mais aussi reprendre certaines de ses anciennes histoires en N&B, pour les passer en couleurs (et améliorer ou corriger certaines choses au passage).

Du coup, on se retrouve avec 2 types d’histoires en couleurs :
- 5 histoires inédites : The Psychogun (en 2 volumes), Galaxy Nights, Time Drive, Blue Rose et Magic Doll (en 2 volumes).
- 8 autres volumes qui sont en réalité d’anciennes histoires en N&B, passées en couleurs.

Grosso modo, ce sera d’ailleurs un volume sur deux : un inédit, une reprise, un inédit, etc. Par contre, il est important de savoir que les histoires reprises sont dans un ordre assez quelconque (pour ne pas dire dans un désordre complet par rapport aux origines). Ce ne sont certes que des histoires isolées, mais il vaut mieux être au courant, certains personnages (surtout Dominique) étant sensés êtres morts en court de route.




Quelle(s) version(s) acheter ? Ou comment ne pas avoir de doublon ?

Là est la question à laquelle il n’y a pas de réponse unique...
Si vous n’êtes pas à quelques euros près, et si vous voulez tout avoir, ce que personnellement je conseille, alors le plus simple est d’acheter les volumes en N&B, puis les volumes en couleurs, sans se poser de questions. Vous aurez ainsi le loisir, pour les histoires reprises en couleurs, de les comparer avec les originales en N&B.

Si par contre vous n’avez pas envie d’avoir d’histoires en double, deux cas de figure :
- Cas simple : Vous appréciez autant le N&B que la couleur, voire les versions en couleurs ne vous plaisent pas plus que ça. Dans ce cas, prenez une édition en N&B complète, et vous n’achetez que les 5 histoires inédites en couleurs citées plus haut.
- Cas compliqué : Vous préférez largement la couleur. Là, ca devient compliqué car il vous faut acheter les volumes N&B qui n’ont pas été repris en couleurs, et prendre en complément toute l’édition couleurs complète. Mon tableau récapitulatif vous sera alors bien utile. A noter qu’il n’est pas impossible qu’un jour toutes les histoires en N&B soient passées en couleurs, ce qui simplifierait le problème, mais pour l’heure ce n’est pas le cas, et si c’est envisagé par les japonais, ce ne sera pas achevé avant au moins 10 ans...

Voilà, vous avez désormais toutes les informations de base concernant les différentes histoires de Cobra, en N&B, en couleurs ou… dans les deux formats.

Cobra - Copyrights © BUICHI TERASAWA / A-girl Rights
Tous droits réservés.
Cobraworld © 2000-2018
Mentions légales
Site officiel : www.buichi.com
Site crée et maintenu par Stéphane Clément
Site officiel : www.buichi.com
Site crée et maintenu par Stéphane Clément