Cobraworld
Cobraworld
Site non-officiel dédié à "Cobra the Space Pirate"
Site non-officiel dédié à
"Cobra the Space Pirate"


Ecrit par Arion, Joe Gillian

Akio Sugino (杉野昭夫)

Date de naissance : 19 septembre 1944
Né(e) à : Sapporo (Hokkaido - Japon)
Profession principale : Character-designer, Directeur de l'animation



Pages 1 2 3 4 5

Akio Sugino
Akio Sugino


S’il est un dessinateur/designer/animateur qui a bien marqué de son emprunte le monde de l’animation japonaise, c’est bien Akio Sugino ! Souvent associé à son ami et réalisateur Osamu Dezaki, il participera à de nombreuses œuvres célèbres, souvent pour la société Tokyo Movie Shinsha (TMS). Son nom reste connu des spécialistes en France, outre Cobra, pour avoir assumé les designs de Cat's Eye, Rémi sans famille, Black Jack, L'île au Trésor ou encore la 2nde moitié de Lady Oscar par exemple…



De Mushi à la TMS

Akio Sugino, né le 19 septembre 1944 à Sapporo (Hokkaido, l’île la plus au nord du Japon), est le sixième enfant d’une famille nombreuse qui en comptera au final sept. En 1952, toute la famille Sugino déménage et part s’installer à Kitami, une ville plus petite située au nord-est d’Hokkaido. Là, dans sa nouvelle école, le jeune Akio intègre un club artistique, et se passionne alors très rapidement pour le dessin. Lorsqu’il entre en 1959 au lycée privé d’Hokuto, à l’âge de 15 ans, il publie ses premières œuvres dans deux magazines spécialisés dans les mangas : Kage et Machi. Le succès sera rapidement au rendez-vous lors de ses années-lycée, puisqu’il remportera là ses premiers prix de dessinateur-mangaka. C’est à l’occasion d’une de ses publications qu’il rencontrera un certain Shingo Araki (Saint Seiya) qui y publiait aussi certains récits (comme Taiyô The Big Estate).

Le temps de finir ses études, et en 1963, Akio Sugino entre au célèbre studio Mushi Production, le studio d’Osamu Tezuka, avec entre autre Shingo Araki, et celui qui deviendra bientôt son inséparable compagnon : Osamu Dezaki. Ces trois futurs grands noms de l’animation japonaise se retrouvent à faire leurs armes sur la série emblématique de Tezuka : Tetsuwan Atom (la 1ère version d’Astro le petit robot, en noir et blanc). Sugino et Araki en tant qu’intervallistes, et Dezaki en tant que directeur de l’animation. Pratiquement 4 ans de travail sur ce titre, jusqu’en 1966, pour un salaire de départ de 5000 yens (de l’époque) pour notre jeune Akio Sugino. Toujours intervalliste, avec Shingo Araki, il participe ensuite à la 1ère série de Jungle Taitei (L’empereur de la Jungle, connue chez nous sous le Roi Léo, dont on aura en fait la 2nde saison (en 1972, sur l’ORTF) alors en couleurs).

Liés par l'amitié et l'ambition, le futur designer de Saint Seiya et celui de Cobra quittent la Mushi en 1966 pour former le studio Jaguard avec Akihiro Kanayama (futur animateur sur Vampire Princess Miyu et Yoroiden Samurai Troopers) et Nobuyoshi Sasakado (Saint Seiya).

Tetsuwan Atom
Tetsuwan Atom


Ils continuent cependant de travailler sur certaines œuvres du studio de Tezuka, en qualité d’animateurs indépendants : Le film de Jungle Taitei (Chôhen Jungle Taitei), en 1966, Wanpaku Tanteidan, une série de 35 épisodes d’après l’œuvre de Ranpo Edogawa, en 1968, avec à nouveau Osamu Dezaki à la réalisation, et enfin le film Sen'ya Ichiya Monogatari en 1969 (Les Mille et Une Nuits version Tezuka). L’aventure du petit studio Jaguard ne dure cependant que quatre ans, et en 1970, Akio Sugino et Shingo Araki entrent ensemble au fameux studio Tokyo Movie Shinsha. Ils retrouvent alors Osamu Dezaki, qui lui aussi s’est mis en indépendant depuis 1968, et se voient affectés d’emblée sur la première série d’Ashita no Joe, tiré du manga de Tetsuya Chiba et Asao Takamori, avec également la participation de Yoshiyuki Tomino, le créateur de la saga Gundam. Il s’agit cependant d’une commande de la Mushi, tout comme la suivante, en 1971-72 : Kunimatsu-sama no Otôridai, toujours tiré de l'œuvre de Tetsuya Chiba. Akio Sugino reconnaîtra d’ailleurs plus tard que le travail de Tetsuya Chiba (ainsi qu’un autre mangaka, Morimi Murano) l’a beaucoup influencé pour son style.

Ashita no Joe
Ashita no Joe



Pages 1 2 3 4 5

Cobra - Copyrights © BUICHI TERASAWA / A-girl Rights
Tous droits réservés.
Cobraworld © 2000-2018
Mentions légales
Site officiel : www.buichi.com
Site crée et maintenu par Stéphane Clément
Site officiel : www.buichi.com
Site crée et maintenu par Stéphane Clément