Cobraworld
Cobraworld
Site non-officiel dédié à "Cobra the Space Pirate"
Site non-officiel dédié à
"Cobra the Space Pirate"


2. La porte dorée

Ôgon no tobira 黄金の扉

Secret demande à Cobra de l'accompagner sur la planète artificielle Garon, qui a changé d'orbite un mois auparavant et qui se dirige droit vers le soleil ! La clé qu'elle a remise à Cobra pourrait permettre de stopper la planète. Une fois sur place, ils rencontrent le professeur Topolo, qui avait initialement contacté Secret. Mais en réalité, le vrai professeur est déjà mort et nos amis se retrouvent à nouveau face à des Pirates, menés par Black Bones et son redoutable sbire, Zoros...

Cobra : La porte doréeCobra : La porte doréeCobra : La porte doréeCobra : La porte doréeCobra : La porte doréeCobra : La porte doréeCobra : La porte doréeCobra : La porte doréeCobra : La porte doréeCobra : La porte doréeCobra : La porte doréeCobra : La porte doréeCobra : La porte doréeCobra : La porte doréeCobra : La porte doréeCobra : La porte doréeCobra : La porte doréeCobra : La porte doréeCobra : La porte doréeCobra : La porte dorée



Staff

Direction de l'anim. générale Yukari Kobayashi
Direction de l'animation Kazunori Takahashi
Scénarii Mitsuyo Suenaga
Story-Board Masao Ookubo
Direction technique Toyoaki Nakajima
Dessins clés (genga) Toyoaki Nakajima, Kazunori Takahashi, Kazuhiko Shibuya, Yasuyuki Tada, Hiroyoshi Iida, Tomohiro Kawahara, Minoru Kobata, Kazuo Oohara, Kazuhiko Ishii, Katsuji Matsumoto, Tetsurô Moronuki, DREAM FORCE
Dessins clés 2 (genga) Yûji Kaneko, Yoshiyuki Hijikata, Kana Furuhashi, Chika Sonoyama, KURENAIGUMI, YUUHODOH, BUYUU
Animation (dôga) G&G DIRECTION
F.A.I
MSJ
Coordination des couleurs Sakiko Itô
Effets spéciaux Toyohiko Sakakibara
Digital Paint F.A.I, MSJ
Création artistique Jirô Kôno
Art board Jirô Kôno
Décors Tezuka Production, Masami Saitô
COSMOS arts : Hageshi Katsumata, Yukie Katsumata, Hironori Ishikawa, Kyôko Kitano, Motohisa Kaneda
Design Material Coop. Terasawa Production, A-Girl Rights

Doublage japonais

rôles principaux
Naoya Uchida Cobra
Maaya Sakamoto Secret
Mayumi Yamaguchi Black Bone
Sanryô Odaka Professeur Topolo
Ryôichi Fukuzawa Poisson à face humaine
Mitsuaki Kanuka Zoros
Kissei Kumamoto Homme des caverne 1
Yukitaro Namura Homme des caverne 2

Diffusions principales

JaponBS11 - samedi 9 janvier 2010
Francekzplay (internet) - lundi 11 janvier 2010

Le scénario de cette petite saga en 4 parties prend réellement son envol à partir de ce second épisode, avec de bonnes idées mises en avant, comme la clé qui n'est qu'un leurre, ou la fausse menace que représentent les poissons à face humaine. L'histoire suit son court avec une certaine simplicité, mais bien racontée, comme Terasawa sait le faire. Sans surprise, on suit en effet toujours très/trop fidèlement le manga original. Sans surprise non plus, on reste dans le même style habituel pour l'animation et la réalisation, avec trop peu d'audace (et même pas 1 ou 2 crayonnés pour marquer quelques passages). La première scène d'action est tout de même assez dynamique, avec un Cobra qui bouge plutôt bien dans la vaste salle de la Porte dorée, mais ça reste court. Je ne l'avais pas mentionné dans le 1er épisode, mais le son du psychogun est vraiment un peu léger, pas très impressionant, contrairement à celui de la série télé originale. Un autre petit point un peu dommage.

Par contre il est à noter de très beaux décors, et quelques effets spéciaux plutôt réussis, comme la vision infrarouge de Zoros avec les déplacements de Cobra. C'est là où l'on voit que l'apport du numérique sur les séries récentes peut être positif, quand c'est judicieusement utilisé. C'est donc juste un peu dommage que l'animation soit un peu trop basique, avec un peu trop de plans statiques, car on aurait pu avoir un très bel épisode.

Enfin pour ceux qui n'auraient pas encore fait le lien, la "Porte Dorée" était l'une des bases en 1982 pour le scénario du film de Cobra...



Mon avis...

Et bien mon avis reste le même que pour l'épisode 1, globalement, ou que pour les OAV. Ca pourrait être mieux (ça pourrait être pire aussi...), mais ça se laisse tout de même bien regarder, fort heureusement, malgré la réalisation toujours trop calquée sur le manga et peu imaginative.


Cobra - Copyrights © BUICHI TERASAWA / A-girl Rights
Tous droits réservés.
Cobraworld © 2000-2018
Mentions légales
Site officiel : www.buichi.com
Site crée et maintenu par Stéphane Clément
Site officiel : www.buichi.com
Site crée et maintenu par Stéphane Clément