Cobraworld
Cobraworld
Site non-officiel dédié à "Cobra the Space Pirate"
Site non-officiel dédié à
"Cobra the Space Pirate"


Time Drive (partie 2)

タイム・ドライブ 2

Les choses se compliquent pour les "2 Cobra"... Celui du passé est grièvement blessé et fini par arriver dans une forêt un peu étrange, où il sera poursuivi par Manidô, l'homme de main de Guiloss. Notre Cobra actuel parvient quant à lui à s'enfuir avec Emeralda (la future Lady) et une autre amie, Paloma. Hélas, les sbires de Guiloss les retrouvent et cette dernière sera tuée. Cobra protège alors la fuite d'Emeralda, tout en lui demandant d'aller retrouver son "double" du passé. En chemin, la jeune femme en profite pour récupérer une épée magique ayant appartenu à son père qui pourrait lui permettre de vaincre le tyran, mais elle est capturée peu après...

Cobra : Time Drive (partie 2)Cobra : Time Drive (partie 2)Cobra : Time Drive (partie 2)Cobra : Time Drive (partie 2)Cobra : Time Drive (partie 2)Cobra : Time Drive (partie 2)Cobra : Time Drive (partie 2)Cobra : Time Drive (partie 2)Cobra : Time Drive (partie 2)Cobra : Time Drive (partie 2)Cobra : Time Drive (partie 2)Cobra : Time Drive (partie 2)Cobra : Time Drive (partie 2)Cobra : Time Drive (partie 2)Cobra : Time Drive (partie 2)Cobra : Time Drive (partie 2)Cobra : Time Drive (partie 2)Cobra : Time Drive (partie 2)Cobra : Time Drive (partie 2)Cobra : Time Drive (partie 2)Cobra : Time Drive (partie 2)Cobra : Time Drive (partie 2)Cobra : Time Drive (partie 2)Cobra : Time Drive (partie 2)



Staff

Réalisation Ken'ichi Maejima
Scénarii Mitsuyo Suenaga
Story-Board Ken'ichi Maejima

Doublage japonais

rôles principaux
Nachi Nozawa Cobra
Yoshiko Sakakibara Armaroid Lady
Naoya Uchida Cobra du passé
Minami Takayama Emeralda
Naomi Kusumi Guiloss
Jûrôta Kosugi Manidô
Tadashi Miyazawa Nuba (Yatsuba)
Chifuyu Shéhérazade
Kanako Tôjô Leila
Hiroko Uchida Paloma
Ryusaku Chijiwa Frère de Paloma
Takeshi Maruyama Mizuna
Yukihiro Misono Soldat

Sans surprise, cette dernière OAV n'apporte aucune différence par rapport au manga (si ce n'est une toute petite scène avec Emeraldas et son père au tout début). Sur l'ensemble des 6 OAV que constituent The Psychogun et Time Drive, c'est tout de même un peu dommage d'avoir au final fait une adaptation simple et basique, sans en profiter pour apporter vraiment de l'inédit, quitte à avoir quelques minutes en plus, ce qui pour des OAV n'a rien de gênant (hormis le coût bien entendu, mais bon, c'est les 30 ans de Cobra, quoi...).

Côté animation et réalisation, on reste toujours dans ce que l'on connaît, et surtout on reste à peu près dans ce que l'on avait pu voir dans la première moitié de Time Drive, à savoir des plans triples, par exemple, mais surtout l'utilisation à nouveau de quelques crayonnés. De manière générale, l'ensemble reste toujours aussi beau à regarder, mais avec toujours ce petit manque de punch un peu regrettable. Ces OAV de Time Drive sont tout de même clairement un cran au dessus de The Psychogun sur la réalisation globale. Mais tout de même, avec un peu plus d'audace, on aurait vraiment pu avoir quelque chose de magnifique...

Concernant les musiques, je ne vais pas m'attarder dessus, car c'est toujours le même constat : elles sont belles, mais trop discrètes, et au final, on ne retient que 1 ou 2 thèmes, guère plus.



Mon avis...

En conclusion, ce dernier opus m'a tout de même plu, même s'il est finalement un cran au dessous de l'OAV 5 qui restera la meilleure de toute la série pour ma part. Cela vient peut-être du fait qu'il y a moins de moments forts dans cette dernière partie, ou peut-être du fait que les combats (par exemple), justement trop calqués sur le manga, manquent de punch, allez savoir... Toujours est-il que dans l'ensemble, Time Drive reste une bonne saga à voir, aussi bien pour l'histoire, très bien ficelée, que pour les quelques réminiscences de Dezaki/Sugino.


Cobra - Copyrights © BUICHI TERASAWA / A-girl Rights
Tous droits réservés.
Cobraworld © 2000-2018
Mentions légales
Site officiel : www.buichi.com
Site crée et maintenu par Stéphane Clément
Site officiel : www.buichi.com
Site crée et maintenu par Stéphane Clément